dimanche 18 février 2018

La côte au vent de la Martinique

Je profite d'une bonne connexion internet pour donner quelques nouvelles.
La côte au vent a été une belle découverte pour nous, le programme était très agréable, une bonne mise en route pour notre voyage !
Jérôme et moi avons fait du kite surf, bien sympa de reglisser sur l'eau cristalline et tirer des bords entre les ilets !

Quant aux enfants, je suis toujours impressionnée de voir à quel point ils peuvent rester des heures à jouer sur la plage avec trois coquillages, un morceau de bois et quelques Bernard l'Hermite ! Ils ont d'ailleurs passé un temps fou à fabriquer un parcours et faire des courses avec leurs petites bêtes !

Et puis sans oublier les baignades interminables, le masque vissé sur les yeux, le tuba dans la bouche à la recherche de trésors ! Le bateau est déjà rempli de coquillages, petits cailloux et autres précieuses trouvailles et si j'ose nous alléger de temps à autres, j'essuie un "oh non maman ne jette pas celui là il est très très rare !!!" proclamé avec une telle détermination et des yeux implorants, comme ils savent si bien faire, que je cède et la petite boîte aux trésors s'emplit inexorablement !







1ère initiation au kite pour Matteo !


Les enfants ont pu inaugurer leur bouée tractée et faire du wake board derrière l'annexe. Bonne partie de rigolade !






Après une semaine passée dans ce bel endroit, le temps s'est calmé, la mer aussi et nous avons décidé de quitter cette partie de la Martinique et retourner au Marin pour procéder à une réparation sur l'inverseur du moteur inboard qui fuit... Et oui c'est ça le voyage en voilier, toujours des imprévus, il faut savoir s'adapter. Et puis nous préférons réparer ici avant de partir dans les îles du nord où nous ne sommes pas certains de pouvoir le faire...

Cette navigation a été très agréable contrairement à l'aller, un bon 15 nœuds établit, 2 mètres de creux mais des vagues bien orientées, protégés par les cailles par moments, longeant la côte frappée par la houle et juste la force du vent pour nous faire voguer, pas de bruit de moteur, un délice !


Et à l'arrivée, en contournant la pointe des Salines, cerise sur le gâteau, Matteo a pêché son premier poisson à la traîne du voyage ! Un baracuda d'environ 4 kg qui a fait monter l'excitation à bord ! Mila et Eva étaient un peu impressionnées par ce poisson et le cours de bio que Jérôme leur a donné en le tuant, le vidant et le découpant n'a pas aidé non plus à les calmer ! 
Enfin, à la prochaine pêche elles sauront à quoi s'attendre et Mila espère en remonter un elle aussi ! Le soir même il était dans nos assiettes ! Un régal.

Ces dernières nouvelles sont donc envoyées depuis le mouillage de Sainte-Anne et dès demain direction le quai de la zone technique pour s'atteler à la réparation du moteur...A bientôt.


dimanche 11 février 2018

Changement de programme...

Suite au passage du cyclone Irma en septembre dernier et compte tenu des ravages qu'il a laissé sur son passage, les assureurs sont frileux pour assurer les bateaux dans le secteur... Nous avons demandé une extension d'assurance pour réaliser notre trip des Roques au large du Vénézuela jusqu'aux Bahamas pour redescendre l'arc Antillais... Malheureusement l'assurance n'accèpte pas...nous étions dans l'attente de devis d'autres assureurs mais c'est le même topo.... soit c'est refusé soit c'est accépté mais au tiers et sans assurance renflouement, rappatriement des personnes... bref après la phase de déception nous avons revu la copie et voyagerons donc dans la zone assurée c'est à dire des Grenadines (au sud de la Martinique) jusqu'à Porto Rico. Allez on n'est pas à plaindre, on réduit juste notre zone de jeu !



Voici quelques nouvelles, vendredi nous avons quitté le Marin, port d'attache de Cassiopée après avoir fait les pleins de gasoil, d'essence, de gaz et d'eau et pris un dernier bain à Ste Anne.






L'approvisionnement : 




Puis nous avons mis les voiles direction la côte au vent de la Martinique. Cette partie du littoral martiniquais est méconnue des plaisancier alors qu'elle offre de nombreux mouillages clames et souvent déserts.

Evidemment pour l'atteindre il faut affronter la houle atlantique, prendre les passes étroites et éviter les cailles !

Alors que ça fait des mois que l'on vend du rêve aux enfants, avec des navigations agréables, du poisson à la traîne, du soleil.... et bien dans la "vrai" vie, ce n'est pas toujours aussi idyllique !
Pour une première navigation on a été servi, ça a été épique, le courant dans le nez, le vent aussi ou presque, des creux de trois mètres et des grains où le vent forcissait à 25 noeuds accompagné de pluie battante... le tout pendant 5 heures ! Sacrée navigation ! Heureusement les petits mousses se sont très bien comportés et personne n'a été malade, bravo les petits loups.
Arrivés à l'îlet long, bien abrités, une bonne douche et un repas chaud plus tard, le sourire était revenu sur les visages de tout l'équipage ! Alors désolés, on n'a pas de photo de cet épisode mais étant donné les grosses conditions de nav, on n'a pas voulu mouiller l'appareil !
Le lendemain, nous avons été explorer l'îlot.




L'après-midi nous avons pris l'annexe pour aller assister au carnaval au François.
Super ambiance ! De bons souvenirs pour nous, les magnifiques déguisements, la musique qui résonne dans la poitrine au passage des groupes, les sourires, les déhanchés, tout était là !








Nous sommes donc au sud est de la Martinique, sur la côte Atlantique, plus précisément dans la baie du François qui est parsemée de huit ilets. Au milieu de ces petits morceaux de terre, plusieurs hauts fonds sont baptisés "fonds blancs" de la couleur du sable qui s'y trouve. Le plus célèbre de ses hauts fonds est la Baignoire de Joséphine, ainsi nommée car la légende veut que Joséphine de Beauharnais, femme de Napoléon, ait fait de l'endroit son lieu de prédilection pour la baignade ! La météo actuelle avec beaucoup de vent et des grains réguliers rend les fonds un peu troubles mais la balade a tout de même été bien appréciée par les enfants !







On profite encore une dizaine de jours de la Martinique pour mettre ensuite le cap vers la Guadeloupe.
A bientôt ;-)

mercredi 7 février 2018

Charmante parenthèse

Ca y est nous ouvrons notre charmante parenthèse de 7 mois dans les Antilles.

Après une dernière semaine riche en émotions entre les dernières soirées avec la famille, les amis, les derniers aux revoirs aux collègues et à nos élèves vendredi, nous sommes partis dès samedi matin à Tours chez ma grand-mère pour récupérer une voiture de location et stocker le fourgon dans un hangar le temps de notre absence. Elle nous a régalé de bons plats d'hiver avant de retrouver d'autres saveurs plus exotiques ! Merci Mystic Mamie pour la gestion de la base arrière !

C'est sous la neige que nous avons décollé lundi ! Arrivés à Fort de France en fin de journée, nous avons été accueillis par Jean-Jacques, mon beau-père arrivé 10 jours plus tôt pour préparer le bateau et 25° de plus qu'à notre départ !
Quel contraste !


Arrivés sur le bateau, nous nous sommes couchés dans la foulée, fatigués par ce voyage et cette dernière semaine précédent notre départ. En plus nous sommes tous un peu grippés...
Nous retrouvons les bruits typiques du voilier au mouillage, le clapot de l'eau contre la coque, le vent dans les drisses, la chaîne qui se tend sous l'effet du vent.... tout ça peu ressembler à une vrai cacophonie mais pas du tout, ça berce !
Le lendemain, réveil à 4 heures du matin avec le décalage horaire... cette journée a été consacrée à prendre possession du bateau, vider les sacs, faire les courses, amener la survie à réviser, récupérer la grand voile qui a été réparée... et les petits nomades n'y tenant plus nous avons quitté le mouillage du Marin dans l'après-midi et avons été à Sainte-Anne pour qu'ils puissent prendre leur premier bain d'eau de mer ! L'eau à 28°, la tortue venue nous dire bonjour, tout ça a un petit air de paradis !

Carte sortie du Marin vers Ste Anne





Le vent souffle fort depuis notre arrivée, les alizés sont au rendez-vous et nous ne souffrons pas de la chaleur.
Il va nous falloir encore quelques jours pour reprendre nos marques à bord, nous remettre de la grippe, du décalage horaire et nous reviendrons mettre le blog à jour bientôt.
Pour le moment nous restons à Sainte-Anne encore quelques jours en attendant de récupérer la survie, finir l'approvisionement et faire quelques bricolages sur le bateau puis nous mettrons les voiles direction la côte au vent de la Martinique en début de semaine prochaine.
A l'heure où j'écris, le soleil se couche doucement et nous offre des couleurs magnifiques, le verre de ti punch va nous aider à tuer les virus et nous mettre au diapason !
A bientôt !